Recycler les peaux d’agrumes : vinaigre et poudres

C’est presque la fin de la saison des agrumes alors je me dépêche pour vous partagez deux petites astuces.

J’ai la chance via mon GAC de recevoir de délicieux agrumes bio en provenance direct de la Sicile. C’est une grosse commandes faites à des petits producteurs bio qui viennent livrer plusieurs GAC et magasins bio. Alors d’abord ils sont délicieux et étonnamment souvent moins chers que du non bio!

Avec ce super bon plan impossible de résister, par contre ça demande un peu d’organisation car il n’y a qu’une commande par mois (en saison) donc on commande par kg.

Je les conserve dans une jolie caisse en bois, pas trop entassé et dans une pièce un peu fraîche. Comme ils arrivent pas ultra mûres, ils se conservent bien, parfois je met une petite partie au frigo selon la quantité que je consomme.

C’est ainsi que j’ai pu réaliser le limoncello pour ma maman.


Le seul petit souci des agrumes c’est les peaux qu’il est déconseillé de composter…mais pourquoi les jeter alors qu’il y a pleins de choses à faire avec ! Sécher les zestes pour les futurs gâteaux & co ou encore pour en faire de la poudre!

img_4920-1
Une petite poudre riche en goût, on peut s’en servir pour aromatiser toutes sortes de plats ou même pour des produits de beauté maison!

La réalisation est super simple une fois les zestes séchés (sur un radiateur, au soleil ou encore au four à basse température) il suffit de les broyer. Bon là par contre il va vous falloir un moulin électrique à épicé, (pas essayé peut-être avec un très bon hachoir). Pour ma part je passe par toute petite quantité mes zestes au jazz max et tada!

Poudre d’oranges


Poudre de clémentines

Bon le seul souci, c’est quand le radiateur est éteint, qu’il fait tout gris et qu’on ne veut pas allumer le four juste pour des peaux. Alors il y a un petit trucs ultra simple à faire, pas de séchage juste un pot et du vinaigre blanc.

img_4919

Vinaigre citron et romarin et ajout d’oranges – vinaigre au citron

La recette :

  • Stériliser à l’eau bouillante un pot ou (mode mega flemme récupérer une bouteille de vinaigre blanc là pas besoin de stériliser enfin de toute façon plastique+eau bouillante= ça fond lol)
  • Puis on met les peaux et hop on verse du vinaigre blanc par dessus
  • On peut aussi ajouter des fleurs ou aromates séchés. Dans une bouteille j’ai mis du romarin mais honnêtement le citron l’emporte fortement mais peut-être testé par exemple un vinaigre avec que de la lavande ou que du romarin…à voir 😉
  • Remuer de temps en temps.
  • Pour utiliser, je filtre et je verse dans un spray et hop je nettoie toutes mes surfaces avec et ça sent bon 😊

img_4937
Bon voilà j’en ai eu un peu marre de mes petits pots trop vite remplit alors j’ai décidé d’utiliser mon gros pot! C’est en faite un pot à olives que donnait le magasin bio 😀

img_4918-1

Gros pot à olives un peu crado

Donc j’avais déjà nettoyé l’intérieur il y a longtemps car il a fallu dégraisser toute l’huile (un bon coup d’eau bouillante!) mais comme j’attendais de trouver la conne utilisation il a un peu pris la crasse donc j’ai commencé par un coup nettoyage (liquide vaisselle et une brosse et hop).

img_4931-1

Et un petit coup d’eau bouillante…

Je l’ai stérilisé rapidement à l’eau bouillante, je l’ai laissé sécher à l’air libre et hop, mes peaux et tout plein de vinaigre blanc…(il faut vraiment que j’en trouve en vrac, ça me tue toutes ces petites bouteilles en plastoc pas top 😑)

Et voici :

Publicités

Aujourd’hui je Shake (surtout la vaisselle) :)

Un petit billet parce que je ne résiste pas à partager mon petit pot trop mignon et quelques bonnes découvertes 😀

Bon sauf la brosse vaisselle que j’avais déjà, je vous en parlerais dans un autre billet. Le thermomètre j’en parle ici

Mes petits achats du jour

 

Bon vous connaissez tous les Youtubers…ben moi je vais peut-être vous surprendre mais je ne m’y intéressée pas beaucoup.

Je suivais juste deux Youtubers assez connu qui font des vidéos humoristiques. Et puis depuis quelques temps, je suis tombée de fil en aiguille sur diverses blogueuses et notamment certaines faisaient référence à Marie Wild…mais chaque fois en renvoyant à ses vidéos.

Pour découvrir Marie Wild c’est ici XD (j’essayerais de vous sélectionner une ou deux vidéos que j’aime bien ou d’une astuce que je testerais dans un prochain billet pour vous en parler un peu plus).

Les examens approchant, la procrastination (< bouh), les nuits d’insomnies enfin bref je me suis mise à regarder ses vidéos puis une autre blogueuse qui à lancer sa chaîne alors je suis allée jeter un œil et puis dans le lot, elle a fait une vidéo avec une autre Youtubeuse alors du coup je l’ai suivit elle aussi…….

Enfin bref…je m’abonne à des chaînes YouTube et des comptes Instagram à tour de bras (ou de pouces 😅😛).

Tout ça pour en arriver à Shaker Maker, YouTubeuse qui partage ses astuces et avis de façon plutôt directe et ça j’aime bien.

C’est grâce (enfin mon portefeuille dirait plutôt à cause lol) à Marie que j’ai donc totalement craquée pour ce petit pot 😍

Je vous passe mon aventure pittoresque pour l’avoir (magasin de chaîne, trop de monde, trop de bruits, et lumières qui tuent, le combo gagnant pour être rétamé en sortant 😅)

Bon maintenant que je l’ai je suis juste à la recherche de SCI (c’est un tensio actif -> voir la vidéo en lien en bas) pour reproduire cette chouette recette de cake vaisselle.

Pour ma part, j’utilise depuis quelques années un mélange vite fait (< totalement à la râche) plus économique et écologique.

Ma technique :

  • J’achète du liquide vaisselle écologique (leader price pas cher du tout). Je reverse 1/3 dans 2 autres flacons
  • Je complète à environ 3/4 par « savon liquide maison » (bêtement du savon de Marseille râpé et dilué+fondue dans de l’eau bouillante que je met dans des bouteilles en verres (je récupéré mes bouteilles d’huiles d’olive aux quelles j’enlève le petit embout en plastique)) – il me sert également comme savon liquide pour me laver les mains.
  • Et je complète à l’eau chaude, bien mélanger et hop c’est parti

A gauche mon liquide vaisselle finit, et à droite l’eau savonneuse

Pour que vous puissiez mieux voir l’aspect de l’eau savonneuse

Au repos ça fait un peu des phases différentes

Mais une fois bien secoué voilà 🙂

Alors le gros inconvénient ça mousse peu (ma mère déteste) et finalement j’ai tendance je reconnais à en utiliser 4 tonnes alors le cake vaisselle c’est peut-être une bonne idée 😀

Voici donc la recette du cake vaisselle et l’occasion de découvrir la chaîne Shaker Maker :

(J’attends toujours de recevoir le SCI pour vous publier la photo de mon cake vaisselle, à suivre).

 

Bullet journal

bullet

Avec la nouvelle année qui débutait je cherchais un nouvel agenda sur le web et je suis alors tombé sur le concept du bullet journal ou bujo.

A priori, l’idée n’est pas si neuve que ça, mais quand même je vois encore la mine surprise de mes amis et des secrétaires lorsque je dégaine mon « agenda maison ».

Parce que le concept est assez simple (mais tellement bien vu), il s’agit simplement d’un carnet dans lequel on crée son agenda perso.

L’avantage, on peut du coup l’adapter à ses besoins. On en fait ce qu’on veut. L’idée c’est également un peu d’éviter de multiplier les agendas, planning, carnet divers…

Grâce au bujo, j’ai tout et je fais tout dans un seul carnet. Les idées de projets cohabitent avec mon agenda et avec la liste des livres que j’ai envie de lire ou de ceux que je veux revendre…

J’aime beaucoup le concept, c’est pratique d’avoir tout sous la main et puis ca m’évite aussi de noter des choses sur une feuille volante…puis de ne pas l’a retrouver :/

En plus de ça, ça a un côté créatif que j’aime bien. Au début on tâtonne et c’est peut-être un peu fouilli mais au fur et à mesure j’ai ajouté des symboles pour simplifier, de la couleur, des petits dessins.

Alors c’est sur ça prend du temps à construire et embellir mais personnellement je trouve ça agréable. Je dessine une base pour la semaine et puis le soir devant la TV ou autre je le peaufine. C’est mon petit instant de création de la journée, c’est aussi un temps pour moi et je trouve ça agréable.

Il est clair que si vous détestez par dessus tout créer c’est peut-être pas la bonne idée mais par contre inutile d’être un artiste pour en avoir un.

Si vous regardez sur Pinterest et autre vous verrez en effet de splendides bullets, inspirants. Mais ne vous mettez pas la pression, oui il y a des vrais artistes et je souhaite qu’ils vous inspire 😉 Par contre, n’allez pas vous mettre une pression de dingue, le but c’est aussi que le bujo soit pratique et efficace. Beaucoup le font très simple et épuré, le but c’est qu’il vous serve donc faites selon vos besoins. Il vaut mieux du simple et efficace plutôt que de vous dégoûter en vous prenant la tête des heures dessus 😉

Je crois que l’idéal c’est de commencer doucement et très simplement, et au fur et à mesure de faire ses essais, de compléter. Du moins c’est ainsi que j’ai fait et je trouve que c’est ainsi qu’on trouve ce qui nous convient le mieux.

Ah Oui j’oubliais, le bullet ayant un « fonctionnement » un peu particulier, vous risquez peut-être (c’est mon cas) de devoir lâcher prise sur les petites imperfections que vous allez faire en dessinant sous peine que ça devienne très moche si vous mettez du correcteur partout ou que tout votre carnet se défasse si vous arrachez trop de pages…un bon exercice je trouve.

Pour les explications techniques, voilà le lien duquel je suis partie pour faire le mien :

http://sohohana.com/bullet-journal-la-methode-en-10-etapes/

il vous suffit juste d’un carnet et d’un stylo pour débuter, plutôt facile 😉

Après les « bujotistes », utilisent toutes sortes d’accessoires et de techniques selon les goûts et les besoins. Pour ma part, j’utilise des stylos de couleurs car je trouve que ça rend mon carnet plus gai. J’ai des petits stickers et du making tape que j’utilise soit pour cacher une imperfection soit pour décorer.

Une technique que je trouve assez pratique aussi c’est la « dutch door », en fouillant sur le web vous en trouverez sans doute pleins d’autres. Je vous met un lien Facebook vers un groupe que je suis si ça peut vous donnez des pistes 😉

https://www.facebook.com/bulletjournalfrancais/?fref=ts

Et si vous avez des astuces pour vous organisez, n’hésitez pas à les partager en commentaires 🙂

Les graines germées

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler cuisine, parce que c’est la belle saison, que le potager malgré tous nos déboires de cette année porte quand même ses fruits! Youpie 🙂

Et pour faire la transition avec l’article précèdent, je me suis dit pourquoi pas parler des chouettes choses qu’on découvre quand on devient vg et qu’on consomme un peu plus « bio, écolo ».

La grande question d’un bon nombre de personnes qui souhaitent passer à une alimentation végétale c’est toutes ces histoires de carences. La première chose que j’ai envie de vous dire c’est qu’on peut être carencé même en mangeant de la viande, du poisson et des produits d’origine animale. Certaines maladies peuvent vous rendre déficient pour assimiler tous les bons nutriments de ce que vous mangez et puis surtout on est pas toujours tous égo aux niveaux « des besoins ». Pour éviter les carences la règle est toujours la même qu’on soit omnivore ou végéta*iens : varié son alimentation, préféré les produits frais de qualité aux produits transformés. Et non vous n’êtes pas obligé de vous priver de manger des chips jusqu’à la fin de votre vie, essayez juste de ne pas vous taper un grand paquet tous les jours, vos artères seront heureuses 😉

Donc en gros, si vous mangez divers légumes, légumineuses, féculents, oléagineux, fruits, etc… il n’y a pas de raison d’être en carence et méfiez vous l’excès n’est pas bon non plus donc inutile de vous gaver d’épinards 3X par jour tous les jours, vous risqueriez d’avoir de sérieux problèmes de rhumatismes.

Enfin un aliment très peu consommé par les omnivores mais largement par les vg ce sont les graines germées, pourquoi? Et bien parce que c’est bon autant niveau goût qu’au niveau nutriments, c’est pleins de bonnes vitamines, il en existe des tas de sortes et c’est plutôt simple à faire chez soi.

Chaque graine à son mode de germination, certaines on besoin de tremper plus ou moins longtemps, d’autres prennent plus ou moins de temps à pousser et enfin elles n’ont pas toutes le même goût.

image1 (4)

Pâtes aux aubergines et courgettes grillées, pleurotes et émincés de lupin, basilic et graines germés de poireaux, chou rouge et alfalfa

Pour débuter facilement, vous pouvez tester les graines d’alfalfa ou luzerne (ou une autre si vous voulez commencer par exemple par des graines comme le tournesol ou des lentilles, ce qui vous permettra d’essayer sans investissement financier).

Ensuite il vous faut un pot transparent, en verre c’est mieux. Personnellement je l’ébouillante avant de l’utiliser histoire de tuer les germes et d’éviter que les graines ne pourrissent ou qu’un intrus ne viennent s’y développer. Pour la plupart des graines il faudra commencer par les faire tremper. Je vous conseille pour débuter de mettre que quelques graines et pas 2 cuillères à soupe comme on peut souvent lire.

Après le trempage, rincer votre pot et vos graines puis remettez les graines dans le pot, mettez une compresse de gaz ou une mousseline sur le pot que vous maintenez avec un élastique. Mettez votre pot tête en bas sur votre égouttoir à vaisselle, de sorte que l’eau puisse s’égoutter.

Vous devrez rincer vos graines une à deux fois par jour. Je sais que certains font ça fort méticuleusement, pour ma part je vais directement à la technique rapide! Je met l’eau dans le pot, je fais tourner un peu pour décoller les graines et hop je retourne en secouant (faites quand même attention que la gaz soit bien maintenue), et voilà le pot retrouve sont égouttoir.

Voici deux liens qui vous donneront quelques infos supplémentaires :