Recycler les peaux d’agrumes : vinaigre et poudres

C’est presque la fin de la saison des agrumes alors je me dépêche pour vous partagez deux petites astuces.

J’ai la chance via mon GAC de recevoir de délicieux agrumes bio en provenance direct de la Sicile. C’est une grosse commandes faites à des petits producteurs bio qui viennent livrer plusieurs GAC et magasins bio. Alors d’abord ils sont délicieux et étonnamment souvent moins chers que du non bio!

Avec ce super bon plan impossible de résister, par contre ça demande un peu d’organisation car il n’y a qu’une commande par mois (en saison) donc on commande par kg.

Je les conserve dans une jolie caisse en bois, pas trop entassé et dans une pièce un peu fraîche. Comme ils arrivent pas ultra mûres, ils se conservent bien, parfois je met une petite partie au frigo selon la quantité que je consomme.

C’est ainsi que j’ai pu réaliser le limoncello pour ma maman.


Le seul petit souci des agrumes c’est les peaux qu’il est déconseillé de composter…mais pourquoi les jeter alors qu’il y a pleins de choses à faire avec ! Sécher les zestes pour les futurs gâteaux & co ou encore pour en faire de la poudre!

img_4920-1
Une petite poudre riche en goût, on peut s’en servir pour aromatiser toutes sortes de plats ou même pour des produits de beauté maison!

La réalisation est super simple une fois les zestes séchés (sur un radiateur, au soleil ou encore au four à basse température) il suffit de les broyer. Bon là par contre il va vous falloir un moulin électrique à épicé, (pas essayé peut-être avec un très bon hachoir). Pour ma part je passe par toute petite quantité mes zestes au jazz max et tada!

Poudre d’oranges


Poudre de clémentines

Bon le seul souci, c’est quand le radiateur est éteint, qu’il fait tout gris et qu’on ne veut pas allumer le four juste pour des peaux. Alors il y a un petit trucs ultra simple à faire, pas de séchage juste un pot et du vinaigre blanc.

img_4919

Vinaigre citron et romarin et ajout d’oranges – vinaigre au citron

La recette :

  • Stériliser à l’eau bouillante un pot ou (mode mega flemme récupérer une bouteille de vinaigre blanc là pas besoin de stériliser enfin de toute façon plastique+eau bouillante= ça fond lol)
  • Puis on met les peaux et hop on verse du vinaigre blanc par dessus
  • On peut aussi ajouter des fleurs ou aromates séchés. Dans une bouteille j’ai mis du romarin mais honnêtement le citron l’emporte fortement mais peut-être testé par exemple un vinaigre avec que de la lavande ou que du romarin…à voir 😉
  • Remuer de temps en temps.
  • Pour utiliser, je filtre et je verse dans un spray et hop je nettoie toutes mes surfaces avec et ça sent bon 😊

img_4937
Bon voilà j’en ai eu un peu marre de mes petits pots trop vite remplit alors j’ai décidé d’utiliser mon gros pot! C’est en faite un pot à olives que donnait le magasin bio 😀

img_4918-1

Gros pot à olives un peu crado

Donc j’avais déjà nettoyé l’intérieur il y a longtemps car il a fallu dégraisser toute l’huile (un bon coup d’eau bouillante!) mais comme j’attendais de trouver la conne utilisation il a un peu pris la crasse donc j’ai commencé par un coup nettoyage (liquide vaisselle et une brosse et hop).

img_4931-1

Et un petit coup d’eau bouillante…

Je l’ai stérilisé rapidement à l’eau bouillante, je l’ai laissé sécher à l’air libre et hop, mes peaux et tout plein de vinaigre blanc…(il faut vraiment que j’en trouve en vrac, ça me tue toutes ces petites bouteilles en plastoc pas top 😑)

Et voici :

Publicités

Ce que raconte nos douleurs et notre souffrance et comment mon chat m’a mis devant tout ça!

Je me suis habituée à la souffrance comme on s’habitue au bruit de la ventilation chez soi.

Au début c’est dérangeant puis ça devient un simple bruit de fond.

Jusqu’au jour où mon chat est apparu dans ma vie, que la médecine traditionnelle ne parvienne pas à le guérir malgré mes efforts. Et puis un jour, en désespoir de cause ou peut-être aussi parce que je ne crois pas aux coïncidences…On m’avait donné les coordonnées d’une vétérinaire homéopathe qui fait également de la kinésiologie…après tout pourquoi pas…au point où j’en étais.

J’étais vraiment triste et affecté que mon chat souffre, alors oui c’est sur il ne souffrait pas le martyr et il avait de toute façon des anti-douleurs mais je savais que mon vieux chat ne survivraient pas longtemps à grand coups d’anti-douleurs. J’ai téléphoné pour avoir un rendez vous et j’ai commencé à respirer un petit peu.

Simplement parce que depuis des semaines j’étais convaincue que si mon chat ne guérissait pas, c’était en partie de mon ressort. Quand la vétérinaire m’a expliqué qu’une gingivo-stomatite venait surement du fait que j’avais du mal à exprimer certaines choses….sans blague…voilà que j’étais au moins sur la bonne voie!

J’ai vu cette vétérinaire 3 ou 4 fois, et j’ai du stopper faute d’argent mais certainement pas parce qu’elle n’était pas efficace. Pas mal de choses sont déjà sortie et ont progressé mais c’est surtout que j’ai pris conscience à quel point mon chat, cette éponge, absorbé tous mes soucis, toutes mes douleurs…toute ma souffrance. Il veut m’aider et ça me touche tellement mais c’est aussi assez lourd à porter.

Je me débat contre toutes sortes de choses et je fais de mon mieux pour m’en sortir et trouver un peu de paix intérieur. Ma patience étant proche de 0, je peux déjà vous dire que très souvent un des freins à mes avancées reste mon impatience, ça ne va jamais assez vite!

Je déteste restée bloqué sur un problème, je déteste ne pas trouver la bonne solution, j’aime être efficace et quand le psy m’explique en long, en large et en travers que je dois être patiente, qu’il faut du temps, que je dois être bienveillante envers moi même….j’ai juste envie de l’attraper par le col et de lui dire qu’il fasse ce qu’il faut pour que ce problème soit résolu je le paye assez chèr! lol (promis je me soigne lol)

Alors avoir cette pression supplémentaire, de mon chat est souvent difficile, j’ai juste envie qu’il arrête d’être malade parce que ça m’attriste, ça me stress, bref cercle vicieux en vue! Cela dit, il a ouvert une fameuse porte et plus le temps passe, plus je mesure toutes les douleurs et toute la souffrance que j’avais fourré dans un coin…et que je continue de temps en temps à cacher sous l’oreiller par habitude.

Pas vraiment évident de constater que j’ai des douleurs de toutes sortes…

Je suis née avec une dysplasie de la hanche et désormais lorsque je marche longtemps de manière vive (du type, accélérer le pas pour être à l’heure à l’arrêt de bus), j’ai mal à la hanche. Cette dysplasie me provoque aussi des douleurs de dos du type sciatique ou lumbago selon les cas. Selon l’ostéopathe mes douleurs au genou qui n’apparaisse que quand je me fais du soucis de façon excessive seraient également dû à ça.

J’ai aussi hérité des problèmes de peau de mon papa, avec une grosse dermatite séborrhéique sur le cuir chevelu, autour et dans les oreilles, au niveau des sourcils également.

A ce petit tableau s’ajoute des rhino-pharyngites à la limite du chronique, j’en ai est généralement 1 à 2 par an…cette année j’ai battu mon records en faisant 2 cet hivers, 1 au printemps et encore 1 cet été, heureusement les huiles essentielles sont d’un précieux secours pour diminuer très nettement leur durée.

Et puis depuis quelques temps j’ai des problèmes digestifs, l’ostéopathe parle de côlon irritable et de ce que j’ai lu sur internet je devrais arrêter le gluten (ce qui croyait moi et loin d’être de la tarte!) et le chocolat autant dire que je pleure.

Il y a cependant une chose fort étrange avec moi, j’ai des problèmes de poids depuis longtemps enfin…avant mes 18ans, je dois reconnaître que c’est surtout les autres et leurs réflexion mais quand je revois les photos je n’étais pas si grosse que ça….les gens peuvent être tellement méchants et blessant. Et on ne peut pas dire que mes parents m’est aidé sur ce point. J’étais en surpoids, d’ailleurs à mes 14ans j’ai vu une diététicienne et simplement rééquilibré mon alimentation perdant ainsi 8kg, en tout cas je me sentais bien mieux, c’était déjà pas mal.

Et puis le cauchemars a commencé : le stress, j’ai pris 10kg pour chacune de mes années de terminale….et j’en ai fait 2 :/ Puis heureusement je suis devenue étudiante, sans voiture, la marche et mon budget serré (adieu les biscuits du 4h) ont fait que j’ai perdu un peu de poids puis le stress de mon diplome m’en a fait rependre….puis mon boulot assez physique m’en a fait perdre et puis le chomage m’en a fait reprendre et puis le stress de ma reprise d’études m’en a fait reprendre et puis…non je n’ai plus reperdu de poids à part 1 ou 2kg pour en reprendre 5 ensuite :/

Aujourd’hui, je n’ai jamais atteint un tel poids, et je n’ai jamais autant détesté mon corps, je sais aussi que mon poids aggrave mes autres douleurs et pourraient me donner bien plus de soucis de santé. Je suis essoufflée quand je monte plus de 2 étages, quand je noue mes lacets mon gras bloque ma respiration ce qui fait que je ne peux pas rester bien longtemps dans cette position. M’habiller est un enfer, et je suis devenue totalement incapable d’aborder un homme et pire si l’un d’eux m’approche je le rejeterais sans aucun doute.

J’ai beau savoir tout ça, il n’y a rien qui fasse déclic chez moi, il est bien entendu que je n’ai aucune intention de faire un régime drastique, hors de question de perdre 10kgs pour en rependre 20 ensuite. Je me suis penchée sur l’équilibre alimentaire, sur l’alimentation de pleine conscience…Et oui, oui c’est chouette mais mangé ce qu’on veut quand on veut c’est bien plus facile…sans parler que compter les carrés de chocolat vu mon stress actuel c’est juste impossible. Bref appellé ça de la flemme si vous le voulez, un manque de volonté ou n’importe quoi d’autre si ça vous chante.

Moi je sais que c’est une souffrance, une très grande souffrance et oui c’est vrai il va me falloir d’avantage de volonté pour me sortir de ça et pour le moment je ne l’ai pas.

Je sais que dans toutes les personnes qui liront se billet, les 3/4 pourrait s’y retrouver, si ce n’est pas pour le poids, ça peut-être un tic, une mauvaise habitude : fumer, se ronger les ongles, etc… Et j’avais juste envie de vous inviter à faire un tout petit pas et à voir « votre problème » avec un tout petit peu de bienveillance, en réfléchissant à pourquoi ce « problème » est là ?

Moi je peux vous dire, que mon obésité c’est ma protection, elle tient les gens à distance, l’insécurité, le manque de confiance en moi ont fait que (et bien d’autres choses…) . Alors oui, c’est vrai je déteste mon corps et pourtant je sais que j’ai encore un peu besoin de ma fausse protection pour le moment, mais un jour viendra…

En espérant que cet article vous ferra voir vos douleurs physiques un peu autrement (on ne le dit pas assez, notre corps nous parle) et que vous arriverez à trouver un chouïa de bienveillance pour vos addictions et vos tocs 😉

Courage, le soleil est de retour, profitez en ^^

 

Aujourd’hui je Shake (surtout la vaisselle) :)

Un petit billet parce que je ne résiste pas à partager mon petit pot trop mignon et quelques bonnes découvertes 😀

Bon sauf la brosse vaisselle que j’avais déjà, je vous en parlerais dans un autre billet. Le thermomètre j’en parle ici

Mes petits achats du jour

 

Bon vous connaissez tous les Youtubers…ben moi je vais peut-être vous surprendre mais je ne m’y intéressée pas beaucoup.

Je suivais juste deux Youtubers assez connu qui font des vidéos humoristiques. Et puis depuis quelques temps, je suis tombée de fil en aiguille sur diverses blogueuses et notamment certaines faisaient référence à Marie Wild…mais chaque fois en renvoyant à ses vidéos.

Pour découvrir Marie Wild c’est ici XD (j’essayerais de vous sélectionner une ou deux vidéos que j’aime bien ou d’une astuce que je testerais dans un prochain billet pour vous en parler un peu plus).

Les examens approchant, la procrastination (< bouh), les nuits d’insomnies enfin bref je me suis mise à regarder ses vidéos puis une autre blogueuse qui à lancer sa chaîne alors je suis allée jeter un œil et puis dans le lot, elle a fait une vidéo avec une autre Youtubeuse alors du coup je l’ai suivit elle aussi…….

Enfin bref…je m’abonne à des chaînes YouTube et des comptes Instagram à tour de bras (ou de pouces 😅😛).

Tout ça pour en arriver à Shaker Maker, YouTubeuse qui partage ses astuces et avis de façon plutôt directe et ça j’aime bien.

C’est grâce (enfin mon portefeuille dirait plutôt à cause lol) à Marie que j’ai donc totalement craquée pour ce petit pot 😍

Je vous passe mon aventure pittoresque pour l’avoir (magasin de chaîne, trop de monde, trop de bruits, et lumières qui tuent, le combo gagnant pour être rétamé en sortant 😅)

Bon maintenant que je l’ai je suis juste à la recherche de SCI (c’est un tensio actif -> voir la vidéo en lien en bas) pour reproduire cette chouette recette de cake vaisselle.

Pour ma part, j’utilise depuis quelques années un mélange vite fait (< totalement à la râche) plus économique et écologique.

Ma technique :

  • J’achète du liquide vaisselle écologique (leader price pas cher du tout). Je reverse 1/3 dans 2 autres flacons
  • Je complète à environ 3/4 par « savon liquide maison » (bêtement du savon de Marseille râpé et dilué+fondue dans de l’eau bouillante que je met dans des bouteilles en verres (je récupéré mes bouteilles d’huiles d’olive aux quelles j’enlève le petit embout en plastique)) – il me sert également comme savon liquide pour me laver les mains.
  • Et je complète à l’eau chaude, bien mélanger et hop c’est parti

A gauche mon liquide vaisselle finit, et à droite l’eau savonneuse

Pour que vous puissiez mieux voir l’aspect de l’eau savonneuse

Au repos ça fait un peu des phases différentes

Mais une fois bien secoué voilà 🙂

Alors le gros inconvénient ça mousse peu (ma mère déteste) et finalement j’ai tendance je reconnais à en utiliser 4 tonnes alors le cake vaisselle c’est peut-être une bonne idée 😀

Voici donc la recette du cake vaisselle et l’occasion de découvrir la chaîne Shaker Maker :

(J’attends toujours de recevoir le SCI pour vous publier la photo de mon cake vaisselle, à suivre).