Bullet journal

bullet

Avec la nouvelle année qui débutait je cherchais un nouvel agenda sur le web et je suis alors tombé sur le concept du bullet journal ou bujo.

A priori, l’idée n’est pas si neuve que ça, mais quand même je vois encore la mine surprise de mes amis et des secrétaires lorsque je dégaine mon « agenda maison ».

Parce que le concept est assez simple (mais tellement bien vu), il s’agit simplement d’un carnet dans lequel on crée son agenda perso.

L’avantage, on peut du coup l’adapter à ses besoins. On en fait ce qu’on veut. L’idée c’est également un peu d’éviter de multiplier les agendas, planning, carnet divers…

Grâce au bujo, j’ai tout et je fais tout dans un seul carnet. Les idées de projets cohabitent avec mon agenda et avec la liste des livres que j’ai envie de lire ou de ceux que je veux revendre…

J’aime beaucoup le concept, c’est pratique d’avoir tout sous la main et puis ca m’évite aussi de noter des choses sur une feuille volante…puis de ne pas l’a retrouver :/

En plus de ça, ça a un côté créatif que j’aime bien. Au début on tâtonne et c’est peut-être un peu fouilli mais au fur et à mesure j’ai ajouté des symboles pour simplifier, de la couleur, des petits dessins.

Alors c’est sur ça prend du temps à construire et embellir mais personnellement je trouve ça agréable. Je dessine une base pour la semaine et puis le soir devant la TV ou autre je le peaufine. C’est mon petit instant de création de la journée, c’est aussi un temps pour moi et je trouve ça agréable.

Il est clair que si vous détestez par dessus tout créer c’est peut-être pas la bonne idée mais par contre inutile d’être un artiste pour en avoir un.

Si vous regardez sur Pinterest et autre vous verrez en effet de splendides bullets, inspirants. Mais ne vous mettez pas la pression, oui il y a des vrais artistes et je souhaite qu’ils vous inspire 😉 Par contre, n’allez pas vous mettre une pression de dingue, le but c’est aussi que le bujo soit pratique et efficace. Beaucoup le font très simple et épuré, le but c’est qu’il vous serve donc faites selon vos besoins. Il vaut mieux du simple et efficace plutôt que de vous dégoûter en vous prenant la tête des heures dessus 😉

Je crois que l’idéal c’est de commencer doucement et très simplement, et au fur et à mesure de faire ses essais, de compléter. Du moins c’est ainsi que j’ai fait et je trouve que c’est ainsi qu’on trouve ce qui nous convient le mieux.

Ah Oui j’oubliais, le bullet ayant un « fonctionnement » un peu particulier, vous risquez peut-être (c’est mon cas) de devoir lâcher prise sur les petites imperfections que vous allez faire en dessinant sous peine que ça devienne très moche si vous mettez du correcteur partout ou que tout votre carnet se défasse si vous arrachez trop de pages…un bon exercice je trouve.

Pour les explications techniques, voilà le lien duquel je suis partie pour faire le mien :

http://sohohana.com/bullet-journal-la-methode-en-10-etapes/

il vous suffit juste d’un carnet et d’un stylo pour débuter, plutôt facile 😉

Après les « bujotistes », utilisent toutes sortes d’accessoires et de techniques selon les goûts et les besoins. Pour ma part, j’utilise des stylos de couleurs car je trouve que ça rend mon carnet plus gai. J’ai des petits stickers et du making tape que j’utilise soit pour cacher une imperfection soit pour décorer.

Une technique que je trouve assez pratique aussi c’est la « dutch door », en fouillant sur le web vous en trouverez sans doute pleins d’autres. Je vous met un lien Facebook vers un groupe que je suis si ça peut vous donnez des pistes 😉

https://www.facebook.com/bulletjournalfrancais/?fref=ts

Et si vous avez des astuces pour vous organisez, n’hésitez pas à les partager en commentaires 🙂

Aujourd’hui, j’enterre mon jumeau

J’ai décidé de reprendre avec un petit billet sur une de mes expérience de développement personnel assez marquante, bon ça n’a pas l’air super gai mais c’est un sujet qui me touche beaucoup et qui a de l’importance pour moi. Mais j’ai aussi quelques idées de billets plus léger rassuré vous ahah 😉

 

Il y a plusieurs mois, je me décide enfin à aller voir une kinésiologue qu’on m’avait recommandé il y a longtemps. Et je ne remet pas en cause ses compétences et son efficacité, elle a remonté de nombreux traumatismes sans se tromper; cela dit je ne suis pas sur que j’y retournerais, enfin il en ai quand même sorti quelque chose.

J’ai notamment pu en apprendre d’avantage sur le jour de ma naissance, bon peut-être moins fantastique que ce qu’on peut imaginer mais ça peut expliquer des choses et je ne le vis pas mal, simple besoin de savoir.

Dans la liste des traumatismes et des freins à ce que j’avance, il y a le tout premier de ma vie alors que j’étais encore dans le ventre de ma mère et même encore qu’un mini foetus de 2 mois et demie. Ma mère a perdu le jumeau qui m’accompagnait….enfin jumeau ou jumelle mais je ne sais pas vous expliquez pourquoi mais j’ai l’intime conviction que c’était un garçon.

Enfin bref, cette kinésio remonté donc mes traumatismes en me demandant chaque fois « on garde ou on jette? » et tout allait bien tant qu’on parlait « d’événements » mais la mort de mon jumeau n’était pas franchement un événement comme les autres, ça m’a terriblement choqué qu’elle insiste pour que « je jette »…à mon sens, à moi, je ne pouvais pas « jeter » une âme aux oubliettes.

C’est vrai il n’a existé que pour moi, ma mère n’a pas été affecté par cette perte mais moi j’ai perdu le premier être que j’ai connu, j’ai perdu un frère, un ami auquel j’étais très lié. J’ai souvent ressentie un vide immense, un énorme manque et je pensais à lui, je me demandais ce qu’aurait été la vie avec lui. Est ce que ce sentiment d’abandon et de solitude aurait été le même ? Et puis la multitude de question qui tournait autour de lui : pourquoi lui et pas moi ? où est il ? qu’est il devenu ?

Il y a peu je parle de cette expérience justement avec une amie magnétiseuse qui comprend fort bien la violence des propos tenus par la kinésio pour moi mais elle m’explique qu’elle ressent que je le retiens et que du coup il est coincé ici. Oui, oui je sais les anges tout ça…toujours est il qu’aujourd’hui j’ai eu une sorte de déclic car quand elle me parlait de ça, j’étais surprise, bien sur qu’il avait le droit de partir, d’aller là où il le devait, de faire ce qu’il voulait, je ne peux lui souhaiter que le meilleur c’était mon frère, je ne peux rien lui souhaiter d’autre que d’être heureux. Du coup, je ressens qu’il a besoin d’aide, besoin d’être rassuré pour aller là où il doit aller.

J’ai donc eu ce déclic : ce que mon jumeau a besoin c’est d’un enterrement ou au moins une cérémonie d’adieu, celle qui n’a jamais eu parce que notre société actuelle ne célèbre pas les âmes mais des morts avec une enveloppe charnelle totale ou avec une durée de vie supérieur à j0

Alors je vais préparer correctement cette petite cérémonie et la faire de mon mieux, en attendant je crois que quelque part il a déjà entamé son chemin et j’en suis très heureuse 🙂

Bonne route jumeau ❤

Oups…faille spatio-temporelle

Oups…j’ai du être aspiré par une faille spatio-temporelle et mon blog se retrouve un peu à l’abandon.

Enfin l’avantage c’est que je ne me suis jamais imposée de rythme pour poster mes billets, le but étant juste de parler des choses qui m’inspirent ou des réflexions personnelles que j’ai envie de partager. Au moins ça m’évite de trop culpabilisé ^^

Depuis mon dernier billet, il s’est passé pleins de choses, qui explique aussi un peu ma désertion. D’abord la super grande nouvelle c’est que je suis enfin étudiante vétérinaire, ça c’est quand même vraiment chouette! Beaucoup de boulot c’est sur, la reprise d’un rythme très différente, tout ça n’est pas simple et me met en face de mal de difficultés mais bon, parfois c’est comme ça qu’on progresse aussi 🙂

Et puis il y a eu un événement qui m’a beaucoup affecté, le chien de la famille, avec lequel j’ai grandi est mort et ça a vraiment été difficile pour moi. Ca a notamment eu pas mal de conséquences sur mon moral, mes études…enfin bref, besoin de temps pour faire mon deuil.

Mais entre ça et mes « fantastiques » voisins qui font tout le temps du bruits, quand c’est pas les uns, c’est les autres qui font des travaux, où le chien qui aboient pendant des heures, ou ceux du dessous qui se disputent, qui parlent jusqu’à 2h du matin et j’entends tout :/

Bref, mon sommeil et mes nerfs ont vraiment été mis à rude épreuves surtout pendant mes examens où j’ai finit au bord de l’épuisement et avec l’envie de tuer la moindre personne qui faisait du bruit!

Il y a un avantage à tout ça, c’est que j’ai pris le temps de réfléchir à la situation, de me rendre compte que je sature vraiment de « l’ambiance » de mon quartier et de mon immeuble donc j’ai décidé de déménager! Je crois aussi que ça me permettra de définitivement tourner la page du bo et de la dépression, j’en ai vraiment besoin 🙂

Me voilà donc à la recherche d’un nouvel appartement au calme, je ne me précipite pas, j’ai pas mal de « critères » car je trouve que ça serait dommage de partir de cet appartement pour avoir pire ou juste un endroit où je me sente moins bien donc je prends le temps. C’est sur qu’avec ça et un budget non extensible, il n’y a de toute façon pas des masses d’appartements mais j’ai confiance, je suis sur que le bon se présentera au bon moment 😉

Donc voilà, pas mal d’occupations mais j’ai encore et toujours des idées de billets à vous partagez, alors surveiller le blog, bientôt du nouveau 🙂

En attendant, bon week-end 😀