Lombricomposteur

Allez c’est le weekend, c’est le printemps, vous me pardonnerez bien un deuxième article qui touche encore un peu au jardinage…quoi que pas exactement.

Amateur du zéro déchet, du recyclage, et aussi de jardin, de bio, de bonnes idées et de bricolages maisons cet article est pour vous 🙂

Cette histoire de lombricomposteur, elle me trotte dans la tête depuis plus d’un an et puis c’est toujours pareil hein, plus tard. Oui mais il faut que je fasse de la place, que je m’organise, ça fait encore un achat, blablabla….que de jolies excuses pour ne pas réaliser ses projets!

Au début, c’est parti de la lecture d’un livre : « compost en ville » qui m’a tenté de part mes jardins où je n’utilise pas d’engrais et aussi ces histoires de poubelles, ou je trouvais ça nulle de mettre tout ce qui aurait pu passer dans un compost dans une poubelle spéciale et dont je paye la lever. Bien sûr je trouve normal de rémunérer ce travail, simplement avec mon budget limité c’est toujours une dépense de trop….et puis je voyais tout ce compost qui partait en « fumé » alors qu’il m’aurait été bien utile.

Et là j’ai eu la belle surprise en lisant ce livre de découvrir qu’il existait une solution pour les personnes en appartement (même sans balcon, bien qu’histoire de pas encombrer encore ma mini cuisine je pense bien que je vais l’installer là) : le lombricomposteur.

Le livre est d’ailleurs très intéressant et notamment sur le passage des lombricomposteur ou on explique fort bien le principe, les différents modèles, ce qu’on peut composter, comment débuter, où en acheter ou même encore comment en fabriquer un.

De là, j’ai grappillé des infos encore sur le web, on trouve des vidéos de fabrication de lombricomposteur et aussi des témoignages sur plusieurs mois voir années, il existe même des groupes Facebook sur le sujet. On y partage les essais, les bonnes infos, les problèmes rencontrés et souvent les résolutions qui vont avec pas mal, non?

Bon mais c’est quoi le lombricomposteur, je vois bien que vous vous impatienté, voir vous êtes déjà parti cherché sur google 😉 Le lombricomposteur : c’est simplement un bac le plus souvent en bois ou en plastique dans lequel on met des vers ( et pas des lombrics!) et on les nourris avec nos déchets organiques des légumes principalement (du vert) mais il faut aussi ajouter ce qu’on appelle du brun : du carton, des cartons d’oeufs, du papier journal, des feuilles mortes, on peut même y mettre des aiguilles de conifères mais alors là on obtiendra un lombricomposte destiné pour les sols acides donc bien pour des plantes comme les myrtilliers ou les hortensias.

Tout doit être coupé grossièrement pour aider un peu les vers, bref on leur file nos déchets organiques et il en font du compost (en gros résumé lol). Alors pourquoi j’ai indiqué des  » des vers (et pas des lombrics!). Tout simplement parce que quand on entend lombricomposte on se dit qu’on a besoin de lombrics = vers de terre qui font des galeries hors c’est un abus de langage, on devrait dire (et certains le disent) vermicomposteur puisqu’il faut utilisé des vers et très précisément : eisenia foetida et/ou eisenia andreï voir même Eisenia hortensis (Dandrobaena venata) qui sont des vers qui ne font pas que des galeries (ce qui est fort utile puisque ça permet l’aération des sols et le brassage des différentes couches du sol mais ici ce n’est pas ce que l’on souhaite) et non eux ce sont des décomposeurs et c’est ce qu’on veut : décomposer nos déchets (enfin certains il est clair que si vous leur mettez du plastique ils ne vont pas aimer).

J’ai cité 3 sortes eisenia car ils ont chacun des particularités, si j’ai bien tout compris (là je dois avouer que je ne l’ai vu que sur un seul site donc je prend ça avec des pincettes même si ça me semble cohérent), l’idéal est d’avoir un mélange puisque par exemple les derniers seraient plus efficaces sur des matières « dur » et les autres moins. En gros chaque espèce à son petit truc.

Bon je ne vous fait pas un cour sur le lombricompostage, c’était juste histoire de donner quelques infos pour expliquer de quoi je parle aux heureux curieux qui ont réussit à me suivre.

J’écrivais cet article pour vous partager ma joie, d’être enfin décidé à me lancer vraiment.

Et pour vous prouvez que j’ai lutter contre ma procrastination (de plus d’un an, lol), je suis allée aujourd’hui acheter des caisses en plastiques pour en fabriquer un! Oui car au début, en bonne faignante que je suis, j’espèrais en trouver un à prix largement réduit en deuxième main. Sauf que même en deuxième main, vu que ça n’a pas trop de raison de s’user si vite que ça, ça ne reste pas donné et alors si en plus on a pas de bol (je ne parle absolument pas de moi :p ) et qu’il faut payer la livraison, je vous raconte même pas.

Enfin surtout ça aurait vraiment était trop bête de pas le fabriquer soit même….parce que l’économie est finalement vraiment vraiment importante! Surtout que par chance, je fais deux magasins, un avec des prix justes hallucinants pour des caisses en plastiques même si je veux bien elles avaient l’air très solide, je doute que mes petits vers ne défonce une caisse en plastique même en quelques années, lol. Et donc le second magasin avec une réduction sur les caisses en plastiques, ahahah!!! (On fait une petite danse, on regarde son bracelet défi et on se dit que ce soir on aura déjà un petit merci à adresser haha!!). Oui je sais vous pensez que je suis dingue tout ça pour deux caisses en plastiques et un couvercle, j’adore quand les choses se mettent bien! Et j’ai des copines encore plus folle qui m’ont dit : « c’est un signe! c’est un signe! c’est que c’est le bon moment pour que tu le fasses! » Je suis fan, lol 🙂

Me voilà donc avec mes deux caisses en plastiques, génial. j’ai du carton, du papier journal, des déchets verts et même un ou deux mouchoirs car oui on peut les mettre! (après avoir passé plusieurs années à hésiter entre la poubelle classique et l’autre maintenant je sais :)). Bon c’est génial j’ai la maison, de quoi faire un lit, de quoi manger mais il me manque un peu les habitants! J’ai donc passé pas mal de temps sur le net à chercher des vers à prix abordables.

Ainsi j’ai pu découvrir, que ce n’est vraiment pas donné par contre il existe un très chouette site qui permet de contacter des personnes dans votre coin pour essayer qu’on vous cède quelques vers pour débuter. Je vous rassure votre donneur ne sera pas privé, les vers se multiplient rapidement pour peu qu’on s’en occupe correctement, bien sûr 😉 J’ai donc lancé des appels à mes contacts si peut-être « quelqu’un connait quelqu’un qui….  » et aussi via ce site et si tout se passe bien, quand j’aurais assez de vers je pourrais m’inscrire aussi. Moi qui adore les systèmes coopératifs, d’entraide et de partage, je ne peux que vous encouragez à vous rendre sur ce chouette site internet qui s’appelle plus 2 vers :

http://plus2vers.fr/

Pour trouver quelqu’un près de chez vous, cliquer sur la carte et agrandissez vers votre région puis cliquer sur une des pastilles pour être redirigé vers un formulaire pour prendre contact avec les personnes inscrites comme donatrices de vers et tant qu’à faire une fois que vos vers se seront bien multipliés, inscrivez vous à votre tour. Vous trouverez également d’autres petites infos sur les lombricompostes

Au passage je vous met un second lien, histoire de remercier ce blog : Le blog bewo qui a fait un chouette article sur où trouver des vers qui m’a donc permis de découvrir le lien au dessus. Je n’ai pas eu le temps de parcourir tout le blog mais j’ai vu qu’il y avait d’autres articles sur le lombricomposte, à regarder si ça vous tente également 😉

Bon surf et allez la prochaine fois que je vous cause de lombricomposte, c’est que je serais lancé, je vous ferrai des petites photos de mes nouveaux pensionnaires 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s